07 septembre 2017

Les petits carnets colorés, couverts de mes pattes de mouche, ouverts sur la table, comme autant de papillons immobiles. Planche en couleur du Grand Larousse illustré ! Lequel du bleu, du brun ou de l’orange, du noir à semis de pois blanc ou du rose fuchsia  prendra le premier son envol ? Notes de lecture, mots étranges, liste de course –poétique dans son genre, destinations de promenades ou pensées encombrantes, quel volet de mes cogitations sera l’objet de mes attentions du matin ? La couleur de sa couverture – de ses ailes ! Comme indice de son contenu ? Ou bien plutôt son nom vernaculaire : Monarque, pour les notes historiques, Mégère, pour les pensées polluantes, Paon du jour sera réservé aux notes éphémères, Aurore aux insomnies, Grand Mars changeant aux considérations météorologiques. Classement lépidoptère.

Amusement de lire ces lignes, sous la plume de Claude Roy : J’aimerais avoir la politesse (ou le savoir) d’appeler tous les papillons par leurs noms… Mais je ne sais en nommer qu’une vingtaine, les plus communs (le mot convient mal à leur élégance), de la Piéride du chou, Ballerine 1820, à la Vanesse si bien-nommée Belle-Dame, et du très distingué Demi-Deuil, avec ses non-couleurs raffinées, au Citron, dont le jaune est marqué des mêmes signes de caste rouges que le front de certaines Indiennes. J’étais content cet après-midi de rencontrer un Paon-du-jour, de pouvoir le saluer, et le féliciter des rapports de tons de ses « yeux », d’un goût si serré et voulu.

Ce paon du jour que j’avais tant de plaisir à deviner, dans ces grappes de chenilles noires agglutinées à l’abri des feuilles d’orties, dans les sanctuaires, ces recoins abrités des regards, dans le secret de mon jardin en friche.

Justement, ce soir, j’écoute la Compagnie des auteurs. Jacques Bonaffé lit Les papillons, de Gérard de Nerval. Le poème, fort long, se termine on ne peut plus mal pour eux.

Un extrait :

Le papillon, fleur sans tige, 
Qui voltige, 
Que l’on cueille en un réseau ; 
Dans la nature infinie, 
Harmonie 
Entre la plante et l’oiseau !… 

Posté par zinzolibulles à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :